L’Actu de BGE Yvelines

La Cour des Comptes préconise un accompagnement obligatoire, renforcé et prolongé.

Le Réseau BGE ne peut qu'appuyer le constat de la Cour des Comptes dans son rapport sur les dispositifs de soutien à la création d'entreprises : l'accompagnement des créateurs d'entreprise est nécessaire et efficace, s'il est bien mobilisé !

La Cour des Comptes a rendu public le 14 février 2013, un rapport d’évaluation sur les dispositifs de soutien à la création d’entreprises réalisé à la demande du Président de l’Assemblée nationale pour le comité d’évaluation et de contrôles des politiques publiques (CEC). La Cour évalue les dispositifs au niveau national et local et formule des recommandations pour les améliorer.
Le rapport met notamment en exergue la fragilité des entreprises créées :
- 1 entreprise sur 3 disparaît avant ses 3 ans,
- 1 entreprise sur 2 avant ses 5 ans.
Une des causes : des créateurs insuffisamment formés ou trop peu accompagnés. Seuls 28 % des porteurs de projets bénéficient aujourd’hui de l’appui d’une structure de conseil. Or, il est prouvé que l'accompagnement permet d'assurer une meilleure pérennité des entreprises. Ainsi, à BGE Yvelines, 82% des entreprises accompagnées sont encore existantes au bout de 3 ans (contre 66% au niveau national).

Ainsi, le rapport préconise :
Un accompagnement obligatoire, renforcé et prolongé :
 - en rendant l’accompagnement obligatoire, pour les bénéficiaires des aides publiques.
- en mettant en place une procédure formalisée et financée de « bilan de compétences ».
- en proposant des incitations financières au bénéfice des créateurs acceptant d’être accompagnés dans la durée.
- en initiant les porteurs de projets aux métiers commerciaux et à la gestion des ressources humaines pour que le moment venu, l’entrepreneur ait les compétences pour se développer.

Des réseaux d’accompagnement davantage professionnalisés, mieux reconnus :

- en utilisant davantage la Charte nationale qualité élaborée par le Conseil national de la création d’entreprise, en faisant du respect de cette charte une condition au versement de fonds publics à un opérateur, qu’il soit public ou privé.
- en renforçant la formation des personnes chargées de délivrer les prestations d’accompagnement, qu’elles travaillent au sein de réseaux associatifs ou dans des organismes publics.
-  en instituant un « certificat d’accompagnant volontaire de la création d’entreprise », élaboré par les réseaux concernés pour mieux reconnaître les efforts des bénévoles.
- en adaptant les outils de l’accompagnement aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, afin notamment de répondre aux aspirations et aux modes de travail des jeunes entrepreneurs.

Financer ce renforcement de l’accompagnement :

- en affectant une partie des fonds de la formation professionnelle vers l’accompagnement des créateurs d’entreprise, pour permettre d’augmenter les moyens alloués à l’accompagnement.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le rapport et sa synthèse sur le site de la Cour des Comptes.



 

Contactez-nous

Pour toute information sur nos offres ou pour demander un rdv GRATUIT, vous pouvez compléter le formulaire ci-dessous.

Le nom n'est pas valide
Le nom de la ville n'est pas valide
L'email n'est pas valide
Le numéro de téléphone n'est pas valide
Veuillez selectionner une option
Ce champs est obligatoire

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par BGE Yvelines pour répondre à votre demande d'informations (notamment par l'envoi de mailings, dont vous pourrez vous désabonner). Elles sont conservées pendant 3 ans et sont destinées au service administratif. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant BGE Yvelines, soit par courrier : 6 avenue de la Mauldre, ZA de la Couronne des Prés, 78680 Epône, soit à l'aide de ce formulaire.