Pourquoi accompagner et former les créateurs d'entreprises ?

Pourquoi est-il essentiel d’accompagner et de former les créateurs d’entreprises ?

Parce qu’ils sont à l’origine de l’essentiel de la création d’emplois en France aujourd’hui.
En effet, la moitié des nouveaux emplois est le fruit de la création de petites entreprises (les trois quarts n’ont qu’un seul emploi), initiatives portées pour l’essentiel par une population urbaine.
L’autre moitié provient du développement de structures existantes, dont 92% ont moins de 10 salariés, ce sont donc des petites entreprises locales.
La quasi-totalité des créations d’emplois provient donc d’un développement économique endogène.
L’expérience de terrain nous démontre que de façon très majoritaire les créateurs privilégient « spontanément » une politique de prix dumping pour capter leurs clients, hypothéquant leur survie à + de 3 ans, car ils n’ont pas connaissance de leur prix de revient, et sont de fait non rentables à terme.
Mal préparés, ces projets obligent trop souvent le dirigeant à se contenter d’un niveau de revenu très faible.
De plus, ce qui apparait moins, c’est l’impact négatif sur l’équilibre des petites entreprises déjà en activité, qui vont perdre une partie de leur clientèle et se retrouver encore plus fragilisées.

Combien de créateurs d’entreprises se forment à leur futur métier de chef d’entreprise ?

Selon les études, seulement 10 à 20 %...
Ainsi, près de 90 % des créateurs effectifs ne bénéficient pas d’une offre d’accompagnement réelle.
Pour autant la majorité des études démontre la valeur ajoutée de l’accompagnement par des professionnels dans la réalisation des projets, allant jusqu’à augmenter de 50% le taux de pérennité des entreprises.
L’importance dans ce contexte du rôle des collectivités locales
Voila pourquoi nous pensons que, dans un contexte qui laisse croire à une appropriation facile de la démarche entrepreneuriale (voir ci-avant l’explosion des créations d’entreprises liée au régime de l’auto entrepreneur), les interventions des collectivités locales restent essentielles pour consolider le tissu économique local.
En permettant aux femmes et aux hommes porteurs d’initiatives de faire des choix maitrisés, de connaitre les enjeux induits de la création d’entreprise, et autant que faire se peut, de se préparer au mieux à leur nouveau projet de vie, les partenaires de la création d’activités, dont les collectivités, contribuent à la maîtrise du risque et de fait à la dynamisation du développement économique et de la création d’emplois pérennes.

Favoriser une « dynamique entreprenante »

Bien entendu, nous n’encourageons pas toutes les initiatives : notre diagnostic permet d’éviter aux plus téméraires de se lancer dans un projet ne présentant pas les garanties minimales de viabilité.
Même si un programme d’appui à la création d’entreprise ne débouche pas concrètement sur la création d’une structure, les nouvelles compétences acquises et la perception du “formé” ressurgiront positivement sur sa conduite de carrière professionnelle.
 Ainsi, nous avançons le postulat qu’il n’y a pas meilleure approche pour comprendre le fonctionnement d’une entreprise que de se projeter soi-même comme potentiel chef d’entreprise, ne fusse que pour quelques jours, avec pour impact in fine de faciliter la relation salarié-entreprise, voire même d’encourager pour certains une dynamique entreprenante en tant que salarié au sein de l’entreprise.
Ce postulat se retrouve dans l’observation du retour à l’emploi salarié d’une partie de la population accompagnée par nos conseillers.