BGE

Portraits de créateurs accompagnés

vendredi 09 mars 2018

Sikidou.com : un réseau de garde d’enfants entre parents

Julie Da Silva a créé ce concept innovant et a pu concrétiser son projet avec l'appui de BGE Yvelines.

Sikidou.com c'est un abonnement à une plateforme communautaire pour avoir accès aux informations d'autres parents et permettre de réaliser des échanges de garde illimités grâce à un système de points : les Sikipoints.
- Lorsque des parents gardent chez eux les enfants d’une autre famille : ils gagnent des Sikipoints.
- Lorsque des parents font garder leurs enfants par une autre famille à son domicile : ils dépensent des Sikipoints.

Après 4 années passées en tant que professeur des écoles au sein de l’Education Nationale, Julie DA SILVA a décidé de commencer une carrière dans le privé : d’abord en tant que consultante en recrutement dans une société intérim spécialisée dans l’informatique, enfin en tant qu’ingénieur d’affaires dans une SSII (Société de Services et d’Ingénierie en Informatique) pendant 3 ans.
Elle a également créé avec son mari une association où elle enseigne les arts martiaux vietnamiens et s’occupe en parallèle de sa gestion, son développement et de sa communication (www.lamson-poissy.com).

Ses motivations de création sont nées d’un désir personnel, mais également d’un besoin recensé. En effet, ayant l’esprit de compétition et le goût du challenge, créer et développer son concept était un véritable moteur pour elle. De plus, de nombreux parents rencontrés lorsqu'elle était enseignante, mais aussi au sein de son association, ont de véritables difficultés à faire garder leurs enfants simplement, et en toute tranquillité.
La consultation de nombreuses études de marché en relation avec la garde d’enfants, mais également avec les systèmes collaboratifs lui ont permis de positionner Sikidou.com par rapport à ces marchés et de démontrer le sérieux de son projet.

L'accompagnement de BGE Yvelines lui a apporté une remise en question de son projet, nécessaire pour le consolider et le développer ; des conseils précieux qui lui ont permis de réaliser un business plan sérieux et solide et de rencontrer d’autres organismes (Initiative Seine Yvelines pour l’obtention d’un prêt d’honneur, Yvelines Actives pour l’obtention d’un prêt NACRE et d’une garantie FAG (France Actives Garantie).
La présentation de son projet à des professionnels (conseillers, experts-comptables, banquiers, assureurs) ou à des parents, l'a soumise à de nombreuses remarques et questions. Et les démarches pour convaincre les financeurs ont été plus longues que prévues. Cependant, cela lui a permis d’affiner son projet et de le consolider.

A ce jour le parcours de Julie DA SILVA est parsemé de bonnes surprises : de belles rencontres, le soutien de son projet et le développement de nouvelles compétences.
Son conseil : "Faites-vous accompagner pour développer et consolider votre projet. Ce n’est pas une perte de temps, mais un temps précieux pour le faire fleurir."

Site internet

lundi 08 janvier 2018

Un succès à la hauteur de ses ambitions : Rodolphe LANCTUIT, fondateur de LANTEAS

Après quelques  mois en Couveuse, Rodolphe Lanctuit crée à 50 ans son entreprise pour développer une offre logiciel destinée aux collectivités locales. 3 ans et demi après sa création, LANTEAS compte 11 salariés.

Lanteas propose aux collectivités territoriales et aux établissements publics des solutions innovantes, open source et transversales notamment dans le domaine de la Gestion de la Relation Usagers. L’offre se décline en une solution permettant aux usagers d’effectuer des démarches en ligne par internet et des fonctions de gestion très élaborées pour permettre aux agents de gérer et traiter ces demandes.

Parlez-nous de vous : quel a été votre parcours professionnel avant la création de votre entreprise ? Quelles ont été vos motivations à créer cette entreprise ?
J’ai réalisé une grande partie de ma carrière dans le secteur privé puis pendant 10 ans dans le secteur public.

Après ces multiples expériences et recherchant de plus en plus autonomie, il devenait évident que je devais passer à autre chose et au moins tenter une fois l’aventure de l’entreprenariat. Je me suis donc lancé dans le consulting auprès des collectivités locales avec l'accompagnement de BGE Yvelines. Cette première expérience m’a permis de goûter à la liberté de gérer son temps, mais j’ai également ressenti la solitude du consultant, la stimulation du travail en équipe me manquait !

Il me fallait donc combiner la liberté de l’entrepreneuriat avec le travail en équipe, j'ai donc créé une nouvelle entreprise ! Heureusement le contact avec les clients m’a permis de déceler des besoins non satisfaits dans la relation avec les usagers, l’idée m’est venue de développer une offre logicielle adaptée. J’ai fait appel à un ami pour m’accompagner dans cette nouvelle aventure et créer une entreprise ensemble, où chacun apporterait ses compétences.


La rencontre avec BGE Yvelines: comment nous avez-vous rencontré ? Que vous a apporté l’accompagnement ?

J’ai eu connaissance de BGE Yvelines par la Chambre de Commerce où je recherchais des informations sur la création d’entreprise pour ma première aventure de consultant. L’accompagnement m’a permis de découvrir toutes les facettes du métier de chef d’entreprise, de sentir rapidement les sujets que je pouvais gérer et les autres pour lesquels je n’avais pas nécessairement d’affinités mais qu’il fallait traiter d’une manière ou d’une autre.

 

Votre entreprise a été crée il y a trois ans, pouvez vous nous décrire en quelques mots quelle a été son évolution. Quelle est votre plus-value sur ce marché ?

Après une première phase d’implantation sur le marché et de conquête des premiers clients, nous avons progressivement recruté et formé des collaborateurs, structuré notre organisation et nos proces, enrichi notre offre logiciel pour couvrir de nouveaux besoins.

Nous avons une forte implantation auprès des grandes collectivités et nous allons renforcer notre présence auprès des petites et moyennes.


Avez-vous pu bénéficier des opportunités de marché envisagées lors de la création ?
Oui, nous avons lancé notre activité en faisant le pari que le marché de la relation usagers balbutiant à l’époque allait décoller et cela s’est produit !

Il y a-t-il des difficultés auxquelles vous faites face actuellement et que vous n’avez pas envisagées au moment de la création ? Quelles sont-elles ?
Nous avions anticipé des difficultés de trésorerie inhérente à tous projets de création d’entreprise, la situation s’est très nettement améliorée depuis le lancement de la société, nous devons cependant rester vigilants sur ce point.

Quelles sont les bonnes surprises que vous avez eues au cours de ces trois dernières années ?
Nous avons plusieurs bonnes surprises : des salariés motivés par les projets de développement de l’entreprise, une pénétration plus rapide que prévue de la strate des grandes collectivités sur notre marché, et enfin l’entraide entre créateurs d’entreprise au sein de la pépinière où sont localisés nos bureaux.


Aujourd’hui chef d’entreprise, quels conseils pourriez-vous donner à d’autres porteurs de projet ?

Je pense qu’un accompagnement renforce nettement les chances de succès pour découvrir toutes les facettes du métier de chef d’entreprises, notamment savoir déléguer, ce qui est nécessaire pour les tâches pour lesquelles nous ne sommes pas toujours les plus compétents.

J’ajouterai que la préparation de son projet est essentielle au travers d’un business plan. J’ai souvent entendu dire que ce travail servait à obtenir des prêts auprès de sa banque, sans doute mais c’est bien plus que cela. Il est surtout utile au chef d’entreprise lui-même car le fait de coucher ses idées sur le papier permet de les mûrir, de les développer et d’anticiper de nombreux points avant de se lancer. Quels que soient les besoins financier pour démarrer, c'est un outil précieux pour maximiser ses chances de réussite !


Contact :
rodolphe.lanctuit@lanteas.com
Adresse : 11 rue du Berry, 78500 SARTROUVILLE
Tél : 06.60.20.81.95
Site Internet

 

mercredi 27 décembre 2017

Alexandre Valgrès : un "happy"culteur !

Quand je serai grand, je serai… A cette question, jamais Alexandre Valgrès n'aurait pensé répondre apiculteur. Et pourtant, à la suite d'un licenciement économique, il a sauté le pas pour voler de ses propres ailes... Portrait d'un créateur déterminé. 

Vous avez bénéficié de l'appui et des conseils de BGE Yvelines pour créer votre entreprise : que vous a apporté l’accompagnement ?
Conseillé par Sodie pour tester mon projet en Couveuse, l'accompagnent m'a surtout permis de rester concentré sur les objectifs de conquête de marché et non sur les dossiers non prioritaires. Les collectifs ont été décisifs notamment pour la forme qu’a pris ma société.

Votre entreprise a été créée il y a 9 mois, pouvez-vous présenter votre activité ?
A travers la Couveuse d’entreprises des Yvelines, l’objectif initial était de ne proposer que la location de ruches peuplées aux entreprises. Puis j’ai développé rapidement les services autour de l’abeille : stages d’initiation, animation pour jeune public, assistance et diagnostique pour les apiculteurs amateurs.
L’hiver, temps creux pour l’apiculteur, j’ai décidé de vendre mes productions en direct au particuliers. Mais les clients sont toujours demandeurs de produits de la ruche, j’ai donc décidé d’augmenter la gamme de produits proposés avec du négoce : confiseries, pâtisseries, pollen, gelée royale, produits à la propolis, paniers garnis ou encore cosmétiques.

La plus-value est surtout de proposer des services. L’apiculture amateur est de plus en plus pratiquée en France, notamment dû aux problèmes que rencontre l’abeille. Le manque de formation des particuliers est net et a fortiori en Ile de France.
L’apiculture, travail très intense sur un secteur géographique donné et dans le temps, ma zone de chalandise, était libre de concurrence également, que ce soit pour les clients particuliers ou professionnels.
Les entreprises, dans le cadre de leur RSE prennent de plus en plus le tournant écologique pour compenser leur impact sur l’environnement. Un projet autour de l’apiculture fédère les équipes autour de l’abeille et l’établissement devient à son tour producteur et participe au retour de l’abeille en milieu urbain.
Tout cela œuvre pour les circuits courts, bon pour les locavores !

L’entreprise est jumelée avec une exploitation agricole individuelle. L’une a besoin de l’autre. L’exploitation assure la production de miels, d’essaims et de reines. La société achète les produits à l’exploitation.  L’entreprise propose un service aux entreprises et collectivités de location de ruches peuplées sur site, des animations sur l’apiculture ou encore des prestations de conseils, formation et diagnostics apicoles. En hiver, la société vend les miels produits par l’exploitation avec un complément de gamme en négoce.

Les perspectives :
- Développer les ruchers urbains et semi-urbains pour les entreprises et la production de miel près des zones de chalandises pour proposer aux clients des miels produits près de chez eux.
- Vendre plus d’essaims et de reines en 2018 et 2019 et produire 2 tonnes de miel francilien.
- Et si les opportunités se concrétisent, embaucher un collaborateur.

Quel a été votre parcours professionnel avant la création ? Quelles étaient vos motivations pour créer votre entreprise ?
J’ai une formation technico-commerciale (licence de commerce) horticole. Après 5 ans chez un grand distributeur puis 6 ans chez un grossiste néerlandais en plantes en pots et fleurs coupées, j’ai été frappé par une licenciement économique en juillet 2015.
En 2015 je démarrai l’apiculture de loisirs. Jusqu’au moment où un Golf a voulu mettre des ruches sur ses parcours. Assez éloigné, j’ai décidé de faire payer un petit loyer et une service de maintenance additionné d’une marge. Le concept était né.

Avez-vous pu bénéficier des opportunités de marché envisagées lors de la création ?
Le miel est le 3ème aliment le plus trafiqué au monde et la baisse de qualité des miels de grande distribution font que de plus en plus de monde veut des miels de qualité.
De facto, les hypermarchés qui ont des ruches sur leur toit verdissent leur activité en proposant leurs miels à la vente, c’est la première fois qu’un hypermarché devient producteur ultra-local.
Les grandes entreprises veulent offrir du miel produit sur leur site à leurs collaborateurs et/ou clients pour promouvoir leurs actions envers l’environnement.

Quelles ont été les bonnes et mauvaises surprises ?
L’apiculteur c’est de l’élevage. La météo est notre amie ou notre ennemie. Elle peut tout gâcher vis-à-vis de la production de miels en quantités récoltées.
Le manque d’abeilles en France fait que la pression des vols de ruches se fait de plus en plus intense.
La reconnaissance d’être un réel producteur francilien !
Mais surtout l’obtention de la médaille d’argent au concours des miels d’Ile de France 2016 catégorie Châtaignier. Pour ma première année à grande échelle.
(Alexandre est également lauréat régional du concours Talents de la création d'entreprises 2017)

Aujourd’hui, chef d’entreprise, quels conseils pourriez-vous donner à d’autres porteurs de projet ?
Il faut mettre en adéquation ce que vous avez envie de faire, Et bien être au courant de vos forces et faiblesses par rapport au marché et surtout ne pas rogner sur vos marges !

Mail : alexandre.api@orange.fr
Adresse : 16 Rue de la Grande Perreuse 78440 Brueil-en-Vexin
Téléphone : 0665171289
Site Internet : lesruchersdalexandre.fr

vendredi 16 juin 2017

Gontran a créé son entreprise avec BGE Yvelines... à 360° !

Il nous l'a confié : son entreprise est unique dans les Yvelines ! Dans l'objectif de booster l'activité de ses clients, l'agence Serious Team 360° propose une communication globale : digitale, print et audiovisuel. En 1 an et demi il a déjà convaincu plus de 40 clients ! Nous l'avons interrogé...

Parlez-nous de vous : quel a été votre parcours professionnel avant la création de votre entreprise ? Quelles ont été vos motivations à créer une entreprise et pourquoi cette activité

Je vis à Voisins-le-Bretonneux depuis une trentaine d’années, je connais donc très bien le secteur de Saint-Quentin-en-Yvelines ainsi que les entreprises qui se développent dans cette région. Je suis passionné et travaille dans la communication et le design depuis plus d’une vingtaine d’années. Avec mon équipe, composée notamment de M. O. Charles , nous avons choisi la polyvalence (Design, Print, Digital et Audiovisuel), choix qui nous permet d’offrir une centralisation des demandes de nos prospects.

Nous avons choisi de créer cette entreprise pour réunir, dans une seule agence, tous les services, du logo à la stratégie, en passant par la création de film d’entreprise, d’identité visuelle et de communication digitale. Tous les facteurs essentiels au développement de l’entreprise sont réunis afin de garantir un R.O.I (retour sur investissement), par le biais d’un unique interlocuteur pour les actions de communication menées.

Que vous a apporté BGE Yvelines ?

Je me suis rendu à la Maison de l’Entreprise de Saint-Quentin-en-Yvelines et c’est là que j’ai rencontré Céline Le Roux de BGE Yvelines qui m’a conseillée et aidée dans la création de mon entreprise et notamment dans la création de mon Business Plan. Tout au long de la mise en place ainsi que de ma première année de création, j’ai pu compter sur elle pour m’accompagner et répondre à mes questions en rapport à ma société.

Comment se porte votre activité aujourd’hui ?

Notre agence a ouvert ses portes aux entreprises depuis plus de 1 an et demi, et compte déjà plus de 40 clients. De la création de logos, de site, de flyers ou de simples cartes de visites, nous sommes là pour développer avec fierté notre créativité, notre savoir-faire et notre expertise pour répondre aux exigences de nos clients. Nous nous orientons dans une démarche d’analyse, de créativité, d’accompagnement et de résultats.Nous sommes des professionnels passionnés par notre métier : graphisme, web design, développement, référencement, marketing, photographie et vidéo afin d’assurer rigueur et réactivité.

Notre principal objectif : la réussite et la rentabilité des projets du client.

Quelle est votre plus-value sur ce marché ?

Notre agence se distingue de ses concurrents grâce à son expertise dans les domaines de communication suivants :
• Design  : direction artistique et création graphique au centre des outils de communication
• Digitale : création de sites web et d’applications mobiles, gestion quotidienne des réseaux sociaux et référencement optimal…
• Print : enseignes et devantures, dépliants, cartes de visite, affiches, tous supports imprimables
• Audiovisuelle : transmission de la communication avec des sons et des images cohérents avec la communication mise en place.Notre professionnalisme regroupe 3 compétences essentielles :
• Le conseil et la stratégie adapté au projet ayant pour objectif d’augmenter le R.O.I et d’accroître la visibilité des entreprises.
• La gestion du projet  inspirée de la méthode informatique « Agile ».
• La maîtrise du secteur  de la communication et du marketing.

L’écoute attentive des besoins et la gestion budgétaire optimisée sont les valeurs clés pour nous afin de donner une satisfaction totale à nos clients. L’agence conseille les meilleures solutions de communication pour obtenir un retour sur investissement élevé. Nous sommes toujours à l’affût des nouvelles technologies de communication et nous les mettons à disposition sur notre site dans une rubrique “blog communication” 

Aujourd’hui, chef d’entreprise, quels conseils pourriez-vous donner à d’autres porteurs de projet ? 

Ne pas hésiter à se lancer tout en étant bien accompagné et conseillé. Saisir les opportunités qui s’offrent à vous en pesant le pour et le contre. Il ne faut pas se lancer tête baissée mais bien poser/penser son projet pour qu’il soit viable, durable et qu’il vous apporte ce que vous recherchez.

Coordonnées de l’agence :
Gontran Broussard
Tél. : 01.74.09.71.27.15
17 rue des Tilleuls - 78960 Voisins-le-Bretonneux

Mail : contact@seriousteam360.com 
Site web

mardi 02 mai 2017

Avec Akracom faites bonnes impressions

...c'est le slogan de Jérôme Talalaeff qui a ouvert un bureau de fabrication au Pecq, accompagné par BGE Yvelines

Société experte des métiers de la chaîne graphique, la vocation d’Akracom est de produire tous supports de communication imprimés, du plus simple au plus original : cartes de visite, kakémono, emballages, PLV, cadeaux publicitaires, brochures, livres etc….

                           

« Notre expérience nous permet d’aider à formaliser les besoins des clients et les orienter vers une typologie de produits répondant à leurs envies. Nous les orientons vers les procédés d’impression adaptés : numériques , offset , sérigraphie etc.. et les différentes techniques d’ennoblissement à valeur ajoutée (vernis sélectif, dorures à chaud et gaufrages, embossages etc…).
De cet échange résulte un cahier des charges technique.
Notre expertise nous permet alors d’interroger les industriels dont le parc machine correspond le mieux à ceux-ci.
La conséquence en est la pertinence de nos devis en termes de qualité, de prix et de délai.
En nous délégant la recherche de solutions techniques pour la réalisation de leurs supports imprimés, la démarche de nos clients s’en trouve simplifiée.
Nos services sont susceptibles d’intéresser les entreprises, annonceurs et agences de communication appelés à faire réaliser des supports imprimés diversifiés. »

Voici le parcours professionnel de Jérome Talalaeff qui l’a amené à créer son activité …:

« Les dix premières années de mon parcours professionnel ont été consacrées à la vente de prestations de service aux entreprises. Je me suis ensuite ré-orienté dans le domaine des industries graphiques ou j’ai exercé en tant que photograveur pendant cinq ans. J’ai ensuite passé le BTS industries graphiques à l’Ecole Estienne en formation pour adultes ce qui m’a permis de devenir Chef de Fabrication des industries graphiques pendant 10 ans.

Ma principale motivation à créer AKRACOM a été de gagner en indépendance en mettant à profit mon expérience technique et mon sens du service client. »


…. Avec les bonnes et mauvaises surprises

Je me suis rendu compte que la création d’entreprise n’est finalement pas si compliquée que ça. C’est plus probablement l’idée que l’on s’en fait qui est bloquante. Toutefois, j’ai bien conscience que, en tant qu’activité de services, ne pas avoir d’investissements lourds à réaliser facilite grandement les choses.

En revanche, la vraie difficulté rencontrée est liée au besoin de développement et la prospection commerciale qu’il n’est pas toujours aisé d’aborder.

Cette création c’est aussi une rencontre avec BGE Yvelines par l’intermédiaire du GIDEF, organisme également rencontré via pôle Emploi et leur dispositif Activ Créa.
« L’accompagnement m’a permis d’être recentré sur des actions à mener. Un œil extérieur permet au créateur solitaire de ne pas tourner en rond et donc d’avancer. »

Voici ses conseils
Ayez confiance en vos capacités. Soyez sûr de la qualité de vos prestations et de vos compétences. Il y a beaucoup de choses diverses à découvrir lorsque l’on devient entrepreneur. Maîtriser et mettre en œuvre au moins l’un des points suivants sera rassurant au quotidien : technique de production, commercialisation, gestion, etc…


Pour plus de renseignements sur AKRACOM, voici ses coordonnées :

Adresse mail : fabrication@akracom.fr
Téléphone : 06 26 85 15 90
Site Internet : En cours de création