jeudi 05 juillet 2018

Bilan de l'année 2017 du Dispositif Local d'Accompagnement des Yvelines

Porté depuis sa création en 2001 par BGE Yvelines, notre structure s'est vue renouveler la confiance de l'Etat pour relayer l'action du DLA 78 jusqu'en 2019.

Mis en place par l’État et la Caisse des dépôts en 2001, le DLA s'adresse à des structures employeuses, développant des activités d'utilité sociale (associations loi 1901, structures coopératives ou d'insertion par l'activité économique).

Il accompagne gratuitement et de manière personnalisée sur la gestion des ressources humaines, la gestion financière, la recherche de financements, la communication, le projet associatif, etc.
En plus de l’apport technique, le DLA met les structures en lien avec les acteurs et ressources du territoire (pouvoirs publics, fédérations, Profession Sport et Vie Associative 78, Yvelines Actives, Plateforme RH, centres de ressource de l’ESS, etc.).
Ainsi, depuis leur mise en place, les actions mises en œuvre par l'ensemble des 106 DLA départementaux en France ont bénéficié à près de 54000 structures d’utilité sociale, représentant 710 000 emplois consolidés.

Entre 2013 et 2015, le dispositif a permis une progression globale de plus de 5% des emplois dits durables dans les structures accompagnées.
Le DLA des Yvelines est porté par BGE Yvelines depuis 14 ans.

En 2017, nous avons accompagné 101 structures, principalement des associations, à travers 15 formations collectives et 28 accompagnements personnalisés.
La grande diversité des secteurs d’activité des structures accompagnées démontre la polyvalence du dispositif :

 


Les accompagnements individuels :
Après l’élaboration d’un diagnostic pointant les forces et faiblesses de la structure, un consultant spécialisé intervient, au sein de la structure, pendant plusieurs jours afin de l’aider à progresser.
En 2017, ces interventions ont porté sur les thématiques suivantes :

 

 

 

 

Une intervention sur les ressources humaines vise généralement à repenser la répartition des tâches, à mieux respecter le droit du travail, à mettre en place une convention collective ou encore à résoudre des conflits internes.
Une intervention sur la stratégie de développement touche plusieurs problématiques. Il s’agit souvent de réfléchir sur le modèle économique et le projet associatif, en identifiant les ressources humaines, logistiques, partenariales et financières nécessaires.
Enfin, une intervention sur le modèle économique amène à repenser la tarification, les financements externes, la situation fiscale et l’optimisation des charges d’une structure. Elle aboutit toujours à la mise en place de budgets prévisionnels.
Sur un temps maximum de 6 séances de travail (3 à 4 heures par séance) le DLA des Yvelines peut maintenant intervenir en accompagnement direct auprès notamment des structures de l’ESS non employeuses mais qui souhaiterait à terme le devenir.
Cet accompagnement est proposé par le DLA aux structures sur la base de la réponse à l’appel d’offre de la DIRECCTE et après validation du Comité Technique d’appui.
En 2017, 4 structures ont été accompagnées dans ce sens sur les thématiques suivantes :
- Amélioration de la gouvernance (1 séance de travail)
- Outils de gestion et budgets prévisionnels (2 séances de travail)
- Réflexion sur le maintien d’une activité (2 séances de travail)
- Elaboration du modèle socio-économique (3 séances de travail, l’accompagnement se poursuivra en 2018).

Les accompagnements collectifs :
Les collectifs sont organisés sur une à trois journées dans les Yvelines. Chaque structure pouvant participer plusieurs fois, les collectifs ont permis l’accompagnement de 117 participations pour 73 structures.
Les participations aux différents accompagnements collectifs se sont réparties comme suit :

 

En 2017, le DLA a été sollicité de façon importante par les structures, suite notamment à des pertes de financements et sur des stratégies de consolidation ou de développement dans un contexte de raréfaction des financements publics. Des demandes ayant trait à des rapprochements (mutualisation et ou fusion), deviennent une constante des accompagnements du DLA (4 structures en 2017 dont les fusions ne sont pas encore, à ce jour, actives).

Afin d’inciter les structures à solliciter l’ensemble des ressources du territoire, le DLA travaille en coopération étroite avec les acteurs locaux. En 2017, il a particulièrement agi pour faciliter l’accès aux aides à l’emploi des structures et la pérennisation des postes concernés, pour soutenir l’Economie Sociale et Solidaire et, notamment le secteur de la Culture.

Nous remercions l'ensemble des partenaires qui soutiennent le DLA des Yvelines.